Librairie Gastéréa *
Livres anciens et modernes
Gastronomie, œnologie, littérature gourmande
GUYBERT (Philbert), Le Médecin charitable / Paris, Claude Banqueteau, 1634.

Suivi du "Traicte de la Peste", 1633.
In-12, plein vélin ivoire à lanières de fermeture (reliure de l'époque), 1 f., frontispice, 2 ff. n.ch. (avis au lecteur), 588 pp., 184 pp., 1 f.

Un classique de la médecine des pauvres. Notre exemplaire se compose comme suit:
- "Le Médecin Charitable " enseignant la manière de faire & préparer en la maison avec facilité & peu de frais les remèdes propres à toutes les maladies selon l'advis du médecin ordinaire". 1634; pp. 1-118.
- "Le Prix et Valeur des médicaments tant simples que composez, desquels on se sert à la Médecine". Dernière édition revue et corrigée, 1633; pp. 119-206.
- "L'Apoticaire charitable" enseignant à faire en la maison les médicamens composez avec grande facilité, peu de frais & peu de temps. Dernière édition revue et corrigée, 1633, pp. 207-436.
- "Le Médecin charitable enseignant la manière d'embaumer les corps morts", 1633, pp. 437-463.
- "Traictez des baumes, unguens et emplastres", 1633, page de titre hors numérotation, pp. 465-495.
- "Traicte des emplastres, 1633, page de titre hors numérotation, pp.497-514.
- "La Manière de faire toutes sortes de confitures seiches et liquides", 1633, suivi de "La Manière de faire toutes sortes de parfums, pp. 515-580.
- "Discours du Bezoart et des tromperies qu'on pratique avec cette pierre, qui n'est qu'une invention de Droguistes pour attraper de l'argent", 1633, pp. 581-588.
- "Traicte de la Peste, de ses causes et de sa cure", 1633, pp. 1-100, suivi de "La Conservation du thresor de la santé ou advis salutaire sur la saignée (pp. 101-184)..

Frontispice de I. Blanchin, portant la mention d'édition: A Paris, chez Salomon la Fosse, 1634. Il se compose de plusieurs caissons illustrés (et notamment Hippocrate, Weker et Gallien en médaillons).
Ex-libris de la bibliothèque d'Henri Tardivi.
Vicaire 432 (pour une édition postérieure; notre édition y est mentionnée col. 434); Oberlé 77 (pour l'édition de 1630).

Publié pour la première fois en 1623, l'ouvrage de Philbert Guybert, médecin parisien, sera complété par divers traités, réunis le plus souvent sous le titre "Les Oeuvres charitables" et qui firent l'objet d'une soixantaine d'éditions jusqu'en 1678.
Taches et salissures sur la reliure, galeries de vers n'affectant pas le texte, manque angulaire à la p. 577 (avec atteinte à 2 lignes de texte), pourtour du frontispice et garde anciennement restaurés, inscriptions manuscrites anciennes en marge du frontispice.

Demande de :




(*obligatoire)

Une fois la réservation confirmée, un contact sera établi afin de communiquer les frais de ports et autres détails liés à votre commande.